Tout savoir sur les radars tronçons : une armée qui ne cesse de grandir

Ces deux dernières années, l’hexagone a vu croître de manière considérable le nombre de radars tronçons et tout particulièrement, ces trois derniers mois. Tout automobiliste soucieux de conserver ses points de permis redouble chaque jour de vigilance face à cette armée grandissante de radars en quête de contraventions. Si vous n’avez jamais entendu parler de ce type de radars, alors cet article est pour vous.

Qu’est-ce qu’un radar tronçon ?

Le radar tronçon est un nouveau type de radar automatique peu connu pour un grand nombre de conducteurs et pourtant bien présent aux abords des routes que nous empruntons tous les jours. Si vous découvrez aujourd’hui ce modèle récent de radars, sachez que ces nouveaux appareils photos routiers modernes datent en réalité de 3 ans. En effet, les premiers radars ont été installés fin 2012. Ce qui fait la particularité de ces radars automatiques est leur capacité de pouvoir contrôler la vitesse moyenne de votre véhicule entre deux référentiels, deux points de contrôle distants situés sur une même route.

Le radar tronçon ne flashe pas mais enregistre la circulation et le passage de toutes les voitures sur une portion de route définie. Au même titre qu’un radar fixe classique, les tronçons prennent en considération une marge de tolérance en cas d’excès de vitesse de 5 km/h pour un véhicule circulant en dessous des 100 km/h, et une tolérance de 5% au-delà de 100 km/h.

Comment ça marche au juste ?

  1. Plusieurs caméras infrarouges sont disposées en hauteur sur deux points de contrôle
  2. Un premier radar enregistre la plaque d’immatriculation et l’heure de passe des véhicules au point d’entrée
  3. Un deuxième radar enregistre une deuxième fois la plaque à la sortie du tronçon de contrôle, l’heure de passage et le calcul de la vitesse moyenne des véhicules.

fonctionnement d'un radar tronçon

 

Où sont-ils localisés ?

A l’ origine, lors du premier déploiement en 2012, l’installation des radars tronçons ciblait essentiellement les autoroutes et voies rapides en raison de leur caractère prioritaire en termes d’excès de vitesse. Aujourd’hui, ces agents des temps modernes occupent un grand nombre de départementales, nationales et autoroutes. Actuellement, on recense 75 radars tronçons actifs sur toute la France et 5 nouveaux sont en prévision pour l’année 2016.

Voici une carte représentant l’emplacement de l’ensemble des radars tronçons installés en France en 2016 :

localisation des radars tronçons

 

Comment éviter les radars tronçons ?

Il existe quelques astuces pour éviter de se voir octroyer un magnifique PV :

  • Cela peut paraître évident mais la solution la plus efficace demeure la vigilance et le respect des limitations de vitesse. Ainsi, dès que vous apercevez le panneau d’annonce de radars ou d’une zone dangereuse, ralentissez.
  • Deuxième solution : vous pouvez tenter de vous rabattre devant un camion de transport de marchandise juste avant de dépasser le point d’entrée du tronçon afin de dissimuler votre plaque. Ceci dit, il est inutile de vous démontrer la dangerosité d’une telle manœuvre.
  • Troisième solution : troquez votre voiture d’occasion contre un deux roues ; en effet, certains radars semblent encore présenter des difficultés à détecter les motos. Il ne v reste plus qu’à prier pour que la chance vous sourie.

Mais encore une fois, la prudence reste le maître mot… restons vigilants et responsables au volant.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.