Sécurité routière : nouvelle campagne anti téléphone

capture-decran-2016-11-04-a-16-41-28

« Quand vous regardez votre téléphone, qui regarde la route? », nouvelle accroche pour une nouvelle campagne pour la prévention des dangers et risques de l’usage du téléphone au volant.

L’accident toujours à l’honneur dans une mise en scène très quadrillée

La campagne de sensibilisation met en scène un homme en train de consulter son téléphone portable au volant de sa voiture en ville. Durant ce court moment d’inattention, une jeune collégienne qui s’engage sur un passage piéton se retrouve percutée involontairement par le conducteur alors distrait par son smartphone.

De plus en plus d’accidents liés à l’usage du téléphone au volant

Un automobiliste sur dix affirme utiliser son téléphone au volant, que ce soit pour lire ou envoyer un sms. Bien que largement prohibée par la loi et les campagnes de prévention routière, cette pratique est encore bien trop présente sur les routes Françaises. La sécurité routière affirme que l’usage au volant de son téléphone induit 5 secondes d’inattention pour 70 mètres parcourus à 50km/h.

Le risque d’accident est multiplié par trois lorsque le conducteur passe un coup de fil, et par 23 lorsqu’il écrit un sms.

Téléphone ou tout autre usage d’un téléphone portable au volant est passible d’une amende s’élevant à 135 euros, complété d’une perte de trois points sur le permis de conduire.
Depuis le 1er juillet 2015, le port à l’oreille de tout appareil émettant du son, que ce soit le téléphone portable, la radio ou la musique, est désormais interdit.

Radars : Les coyotes ne crieront bientôt plus au loup

capture-decran-2016-10-28-a-18-00-15

Est-ce la fin des avertisseurs radars ?
L’un des sénateurs du parti Républicain souhaite interdire l’intégralité des moyens permettant de déceler la présence et la position des forces de polices ou des radars. D’après ses dires, ces systèmes communautaires d’avertissement sont une probable source d’information pour les terroristes.

Le sénateur Jean Pierre Grand a écrit récemment une lettre au gouvernement dans laquelle il adresse son voeu d’interdire tout appareil favorisant le signalement des contrôles routiers.

Voici ce qu’il déclare – citation : « Le signalement de la localisation des contrôles routiers et donc de la présence des forces de l’ordre constitue une source d’information majeure pour les délinquants, voire pour les terroristes. »

Le délégué ministériel de la sécurité routière, Emmanuel Barbe, est particulièrement en accord avec cette récente prise de position. Il affirme qu’il est totalement légitime que l’état interdise tout moyen « d’entraide communautaire » conçu dans l’unique but d’échapper à un contrôle des forces de police ou l’évitement d’une amende.

Si cette nouvelle mesure peut choquer beaucoup d’automobilistes ou activistes, un autre élu (Claude Guéant) avait déjà exprimé sa volonté d’éradiquer les appareils « antiradars ».

Comme de juste, cette décision du sénateur fait polémique chez les associations d’automobilistes qui désapprouvent et condamnent fermement cette nouvelle mesure qu’ils considèrent abusive puisqu’elle permettrait de prohiber toute entraide entre citoyens et surtout renflouer les caisses de l’état.

Matt Leblanc de Friends fait le Show dans les rues de Londres

Vous ne connaissez peut-être pas son vrai nom, pourtant si je prononce le nom de Joey Tribbiani dans Friends, cela vous évoque probablement quelque chose. Plus connu pour son humour que pour ses prouesses de pilote, le célèbre acteur de la série Friends s’est illustré par un show automobile enflammé en participant à l’un des épisodes de l’émission Top Gear le Samedi 12 Mars à Londres. A bord d’une Ford Mustang 1965, le comique tombeur de femmes américain a fait crisser ses pneus en effectuant plusieurs « burn ». Vraisemblablement, l’attitude désinvolte et provocatrice de l’acteur n’aurait pas plu aux Londoniens qui ont jugé son comportement irrespectueux. Déboulant à toute vitesse juste devant une église de Londres, il aurait alors perturbé un mariage en produisant un boucan sans nom. Jugez par vous-même !

Zéro voiture en Israël pour Zéro pollution

ISRAEL-KIPPOUR-JOUR-SANS-VOITURE

Mercredi 12 octobre, durant le jour saint du grand pardon, le Yom kippour, Israël a laissé ses véhicules bien au chaud au garage pendant 24 heures. La pollution aurait alors diminué de manière considérable.

Pour célébrer la fête de Kippour, la fête la plus respectable dans le calendrier juif, Israel a éteint son moteur pendant toue la durée ce jour saint, soit 24 heures, ni plus, ni moins. Durant cette courte période, tous les véhicules motorisés ont alors cessé de circuler pour laisser place aux piétons et aux vélos qui s’emparent des grandes villes.

A Tel-Aviv et les autres grandes agglomérations, la pollution due aux gaz émis par les voitures a diminué fortement de 90% en passant de 7 à 17 ppm (partie par milliard de volume d’air).

Avant ce jour solennel, le niveau d’oxyde d’azote s’élevait à 177 ppm à Jérusalem et 95 ppm à Tel-Aviv. L’émission de gaz polluants a donc été divisé par dix sur un jour.

On ne peut donc que souligner l’impact positif que pourrait avoir une diminution de l’utilisation massif mondiale de véhicules motorisés. On pense naturellement aux grandes agglomérations à l’instar de Paris, qui pourrait bénéficier d’une baisse considérable de son taux de pollution si chacun des concitoyens oeuvraient pour diminuer l’utilisation de leur voiture.

Les gants bientôt obligatoires pour les motards.

gants-novembre-2016-amende

À partir 20 novembre 2016, les pilotes et amateurs des deux-roues auront l’obligation de porter des gants sous peine de se voir octroyer une amende.

Tous les deux-roues : motocyclettes, tricycles à moteur, quadricycles à moteur, seront impliqués dans cette nouvelle mesure qui prendra effet le 20 novembre 2016, mesure dont les prémisses ont vu le jours le 20 septembre 2016.

Les motards devront alors choisir des gants conformes à la réglementation des équipements de protection individuelle, dotés du marquage attestant de leur conformité Européenne.

Une amende plutôt salée

Cette nouvelle réglementation ne concerne heureusement pas les conducteurs et les passagers de deux-roues avec portières qui portent leur ceinture de sécurité.

Pour les deux-roues classiques, l’oubli du port des gants entrainera une amende s’élevant à 68 euros et le retrait d’un point sur le permis de conduire.