Vidanger la boite de vitesse : ce qu’il faut savoir

La boîte de vitesses sur un véhicule est un élément mécanique composé de différents pignons de taille différente pour permettre au véhicule de se mettre en mouvement selon la puissance développée par le moteur.

Cet ensemble de pignons, d’engrenages et roulements est constamment soumis à un frottement qui occasionne une usure des pièces soumises à ce frottement.
Les fabricants de boite de vitesses font des recherches et des expériences pour trouver de nouveaux alliages pour rendre les boites de vitesses plus performantes et offrant un confort de conduite de plus en plus apprécié par les conducteurs de ces véhicules, que ce soit la voiture, la moto, les engins de levage roulant, les camions ils disposent tous d’une boite de vitesses. Cette boite de vitesse peut être manuelle ou automatique.

vidange boite vitesse

Des fréquences de vidanges de boites plus espacées

Avec les nouveaux alliages mis au point et utilisés pour la fabrication des éléments d’une boite de vitesse, les pétroliers ont dû s’adapter eux aussi pour mettre au point des huiles de boites de vitesses qui assurent le bon fonctionnement de celles-ci tout en permettant de diminuer le prix des entretiens en permettant des vidanges moins fréquentes grâce à des huiles plus résistantes à l’échauffement de la boite et de ses composants à cause du frottement de ceux-ci.
Des moteurs de plus en plus puissant avec pour eux aussi des entretiens moins fréquents ont exigés des huiles plus performantes pour la boite de vitesse qui équipe ce véhicule.
Dans une boite de vitesse, bien que les contraintes physiques sont moins importantes, le style de conduite peut occasionner une usure prématurée de la boite de vitesses si l’huile de la boite est salie par une durée de fonctionnement trop longues ou si on fait subir aux pignons, engrenages et roulements un effort intensif anormale. Chaque boite de vitesses utilisera une huile avec une viscosité différente et appropriée. Ainsi, les boites de vitesses automatiques et les boites de vitesses manuelles seront baignées dans une huile avec une viscosité différente.
Bon à savoir : toutes les boites de vitesses ont un bouchon de vidange aimanté qui récolte les limailles en suspension dans l’huile pour protéger les organes que celle-ci lubrifie.

Vidange de boite automatique

Si votre véhicule est équipé d’une boite automatique, la vidange est périodique. La périodicité varie suivant les instructions données par le constructeur du véhicule ou de la boite de vitesse.
Pour ce type de boite de vitesses, certains fabricants recommandent une vidange programmée dans le planning d’entretien qui est fourni lors de la vente du véhicule et la réception par son propriétaire.
Voici un petit conseil si vous disposez d’un véhicule muni de ce type de boite de vitesse.
Si le professionnel vendeur du véhicule vous propose un contrat entretien, n’hésitez pas, il faut en effet tenir compte du prix de certains lubrifiants qui peut selon les modèles être important surtout si l’huile utilisée est une huile synthétique. Si vous le pouvez, essayez de négocier un contrat entretien et réparation car le prix des réparations sur ce type de boite de vitesses peut être conséquent et donc assez onéreux.

Vidange de boite manuelle

Une boite de vitesses manuelle ne devrait en principe pas être vidangée , pourtant ces boites de vitesses qui équipent les véhicules auto école ou encore de location sont soumis à un usage plus rude avec parfois des grincement de dents. Il est alors fortement conseillé de réaliser au moins une vidange par an, car les vendeurs de lubrifiants garantissent la viscosité de leurs huiles pendant une année.
Cette vidange reste toutefois systématique lors d’une intervention sur la boite ou en cas de fuite ou de réparation. Il est fortement déconseillé de remettre une huile vidangée car celle-ci peut avoir été contaminée par des impuretés liées à cette manipulation. Il est conseillé lors de chaque vidange d’huile de boîte de suivre les préconisations du fabricant sur les huiles et la viscosité à utiliser. Huile minérale, huile synthétique…

Comment choisir une voiture d’occasion ?

Vous hésitez entre une berline et une sportive ? Actuellement il est possible de choisir entre les différentes voitures d’occasion en se basant sur plusieurs critères.

Le secteur automobile en Europe est un des marchés qui propose une offre des plus vastes : 46 marques, près de 500 modèles disponibles en plus de 9000 versions, elles-mêmes disponibles avec de nombreuses finitions et options différentes.
Face à un tel marché, il est assez nécessaire de bien choisir sa voiture d’occasion et de faire le meilleur investissement.
Je vous invite à travers cet article à découvrir tout ce qui concerne l’achat des voitures d’occasion.

La démarche à effectuer pour cibler votre choix

Comprendre ses besoins

Comprendre ses besoins est une première étape. Listez les critères obligatoires auxquels votre choix doit répondre : votre budget maximum, la catégorie du véhicule, le nombre de portes, le volume du coffre par exemple ; puis les critères secondaires sur lesquels vous pouvez faire des compromis : la carrosserie, l’énergie, la couleur, le niveau d’équipement.

Mais quels sont les critères de choix ?

La motorisation

Il est possible de choisir entre les différentes voitures d’occasion en se basant sur leur motorisation.
En effet, à mesure que les prix des hydrocarbures ne cessent d’augmenter, il convient de bien choisir quel type de moteur vous souhaitez, d’autant que tous les modèles ne sont pas disponibles dans toutes les motorisations.
En outre il existe de plus en plus de voitures d’occasion dites hybrides à mesure que le marché se développe. Une voiture d’occasion hybride ou électrique bénéficie souvent d’un bonus écologique rendant ces modèles plus attractifs pour les consommateurs.
Lors de l’achat, procédez à un examen visuel du moteur même si vous n’en êtes pas un spécialiste. Évitez tout moteur qui peut présenter de la peinture noirâtre sur la carcasse, cela pourrait être la conséquence d’un échauffement excessif ultérieur.

Le nombre de place

Vous pouvez également choisir le nombre de place que vous désirez selon que vous ayez une grande famille (une cabriolet) ou soyez juste en couple (par exemple Fiat 500).
Si vous adorez les voyages, je vous conseille de choisir une voiture assez confortable (avec 8 places par exemple) pour vos longs trajets.

Autres critères

Vous pouvez choisir votre voiture d’occasion selon le type de boîte de vitesse que vous préférez, ou encore le niveau de C0² rejeté, si vous recherchez une voiture d’occasion à faible impact écologique.

Le budget

Il est toujours nécessaire de trouver la bonne voiture d’occasion au meilleur prix, faites une petite recherche sur internet afin de connaitre les prix du modèle que vous avez choisi. Cela vous aide à bien négocier les prix avec les vendeurs.
Votre liste de tous les critères en main, vous êtes maintenant capable de commencer votre recherche pour trouver la meilleure voiture d’occasion adaptée à vos besoins.

Ou trouver les voitures occasion ?

Utilisez les comparateurs de voitures d’occasion pour affiner vos recherches

Les Comparateurs de voiture sont des plateformes de référencement spécialisées dans l’e-commerce, il s’agit d’un service qui permet de comparer les prix, les services, les fonctionnalités et les performances de différentes voitures d’occasion…
Ces outils aident à trouver le bon choix et bien choisir la voiture d’occasion, ces comparateurs sont devenus une habitude pour les e-acheteurs.
L’intérêt des comparateurs de voitures d’occasion est qu’ils vous permettent en quelques minutes de lister toutes les versions qui correspondent à vos critères.
Vous pouvez consulter les fiches techniques, les principales photos et ajouter les versions qui retiennent votre intérêt dans un comparatif afin d’étudier chacun des modèles retenus, critère par critère.
Les différents comparateurs sont mis à jour quotidiennement et listent plusieurs centaines de critères pour chaque version de voiture d’occasion en France.
Le comparateur de voiture d’occasion est le parfait outil pour à la fois dégrossir et finaliser votre recherche.

Les sites de vente sur internet

Aujourd’hui l’internet représente la solution ultime afin d’effectuer tout achat de voiture d’occasion en Europe, que ce soit en France, en Belgique, en Allemagne, en Espagne….Plusieurs sites sont disponibles afin de tomber sur la bonne offre, et le nombre de Français ayant recours à ces sites ne cesse de se multiplier.
A travers ces sites d’annonces vous pouvez trouver des milliers d’offres de véhicules d’occasion, vous pouvez faire le tri selon votre choix et comparer les offres disponibles.
Les sites d’annonces de vente de voiture d’occasion offrent un service gratuit et fiable et permettent de mettre en contact les acheteurs et les vendeurs afin de faciliter tout type d’échange.

Les sites de vente aux enchères

Aujourd’hui, des milliers de Français achètent leur véhicule d’occasion aux enchères grâce à des sites comme Mercier Auto, qui offrent la possibilité de participer en trois clics à toutes les ventes, d’affiner vos recherches, recevoir des alertes et enchérir en ligne.

Les arnaques à éviter

Comment repérer une voiture accidentée ?

C’est presque impossible de repérer une voiture accidentée si vous n’êtes pas un professionnel ! Mais sachez que les nuances de peinture ou les “raccords” sous les joints sont de mauvais signes.
Seule solution, mais assez lourde : demander une expertise technique à un garagiste chez lequel il faudra prendre rendez-vous.

Comment reconnaître une voiture volée ?

Vérifiez bien que le numéro de série de la voiture d’occasion sur la carte grise est bien le même qui figure sur le moteur. Un jeu au niveau de la colonne de direction peut révéler la fracture du système d’antivol.

Comment procéder au paiement ?

Nous vous conseillons de toujours payer par chèque ou faire un virement bancaire afin d’éviter tout type d’arnaque et garder les traces de paiement. Ne payez jamais en espèces !

Les documents que le vendeur doit fournir

Pour votre achat, parmi les documents nécessaires que le vendeur doit fournir pour la voiture d’occasion, le certificat de non gage.
Le certificat non gage assure que la voiture appartient au vendeur et qu’elle n’est pas volée.
Parmi les autres papiers, le contrôle technique datant de moins de 6 mois, la carte grise et le carnet d’entretien avec toutes les factures d’achat de pièces de rechange.

Que faire juste avant de signer l’achat ?

Avant de signer le certificat de vente, pensez à informer votre assurance de la date exacte d’achat.
Après la signature de l’achat, vous avez un mois pour fournir les papiers : la carte grise et le certificat de vente. Nous vous conseillons d’opter pour une assurance tous risques.

Avec Easyrad, il devient facile de contester vos PV

Avec Easyrad, site internet crée par un avocat spécialisé dans la défense des automobilistes, n’importe quel conducteur peur contester ses PV pour un investissement peu couteux.

Maître Sébastien Dufour, avocat au barreau de Paris part du constat que la majorité des automobilistes n’ont pas conscience qu’ils peuvent facilement et légalement contester leur PV. Nous avons souvent tendance à penser que la procédure de contestation est lourde, longue et plus contraignant en temps et en énergie que de tout simplement abdiquer en payant l’amende.
Pourtant, cette mesure est légale et plus aisée à mettre en oeuvre que l’inconscient collectif ne croit car dès lors qu’il n’y a pas eu d’interpellation, la contestation du PV est rendue possible par la loi. D’après l’avocat, il n’y a qu’un 1 % des PV pour excès de vitesse et 4 % pour les feux rouges grillés qui sont contestés à l’heure d’aujourd’hui en France.
Maître Dufour a donc surfer sur la vague du web avec son site Easyrad en proposant un service en ligne rapidement accessible et rapide à prendre en main.

Comment effectuer sa demande de contestation ?

La procédure en ligne est simple :
Rendez-vous sur le site et cliquez sur le bouton centrale, entrez la référence de votre infraction puis les coordonnées du propriétaire du véhicule flashé.
Easyrad s’occupe du reste ! C’est à dire que cet avocat en ligne se charge d’envoyer une lettre certifiée aux institutions et autorités compétentes. L’automobiliste reçoit par la suite numéro de suivi de dossier et reste informé de la décision finale rendue par la justice.

capture-decran-2016-11-10-a-16-58-29

Combien coûte la contestation en ligne ?

Le coût du service est de 54 euros. Une somme dérisoire selon l’avocat Maître Dufour car ce montant est égale à la somme minimale de l’amende et coûte bien moins cher
que de faire appel à un avocat. La contestation est valable sur le site internet pour les PV identifiés par radars automatiques uniquement : excès de vitesse, feu rouge grillé et PV majorés.

Si certaines institutions gouvernementales ou liées à la sécurité routière peuvent être amenées à penser que ce type de service en ligne favorisera indubitablement des abus et une propension grandissante à commettre des infractions, on ne peut que féliciter cet avocat pour son idée et sa prise d’initiative pour rendre accessible au public une problématique contraignante qui concernent tous les automobilistes Français. Un solution qui allègera sûrement dans un avenir proche votre peur de l’infraction et sauvera vos points permis ainsi que votre porte-monnaie.

Sécurité routière : nouvelle campagne anti téléphone

capture-decran-2016-11-04-a-16-41-28

« Quand vous regardez votre téléphone, qui regarde la route? », nouvelle accroche pour une nouvelle campagne pour la prévention des dangers et risques de l’usage du téléphone au volant.

L’accident toujours à l’honneur dans une mise en scène très quadrillée

La campagne de sensibilisation met en scène un homme en train de consulter son téléphone portable au volant de sa voiture en ville. Durant ce court moment d’inattention, une jeune collégienne qui s’engage sur un passage piéton se retrouve percutée involontairement par le conducteur alors distrait par son smartphone.

De plus en plus d’accidents liés à l’usage du téléphone au volant

Un automobiliste sur dix affirme utiliser son téléphone au volant, que ce soit pour lire ou envoyer un sms. Bien que largement prohibée par la loi et les campagnes de prévention routière, cette pratique est encore bien trop présente sur les routes Françaises. La sécurité routière affirme que l’usage au volant de son téléphone induit 5 secondes d’inattention pour 70 mètres parcourus à 50km/h.

Le risque d’accident est multiplié par trois lorsque le conducteur passe un coup de fil, et par 23 lorsqu’il écrit un sms.

Téléphone ou tout autre usage d’un téléphone portable au volant est passible d’une amende s’élevant à 135 euros, complété d’une perte de trois points sur le permis de conduire.
Depuis le 1er juillet 2015, le port à l’oreille de tout appareil émettant du son, que ce soit le téléphone portable, la radio ou la musique, est désormais interdit.

Radars : Les coyotes ne crieront bientôt plus au loup

capture-decran-2016-10-28-a-18-00-15

Est-ce la fin des avertisseurs radars ?
L’un des sénateurs du parti Républicain souhaite interdire l’intégralité des moyens permettant de déceler la présence et la position des forces de polices ou des radars. D’après ses dires, ces systèmes communautaires d’avertissement sont une probable source d’information pour les terroristes.

Le sénateur Jean Pierre Grand a écrit récemment une lettre au gouvernement dans laquelle il adresse son voeu d’interdire tout appareil favorisant le signalement des contrôles routiers.

Voici ce qu’il déclare – citation : « Le signalement de la localisation des contrôles routiers et donc de la présence des forces de l’ordre constitue une source d’information majeure pour les délinquants, voire pour les terroristes. »

Le délégué ministériel de la sécurité routière, Emmanuel Barbe, est particulièrement en accord avec cette récente prise de position. Il affirme qu’il est totalement légitime que l’état interdise tout moyen « d’entraide communautaire » conçu dans l’unique but d’échapper à un contrôle des forces de police ou l’évitement d’une amende.

Si cette nouvelle mesure peut choquer beaucoup d’automobilistes ou activistes, un autre élu (Claude Guéant) avait déjà exprimé sa volonté d’éradiquer les appareils « antiradars ».

Comme de juste, cette décision du sénateur fait polémique chez les associations d’automobilistes qui désapprouvent et condamnent fermement cette nouvelle mesure qu’ils considèrent abusive puisqu’elle permettrait de prohiber toute entraide entre citoyens et surtout renflouer les caisses de l’état.