Découverte – Nissan GT-R Egoist: Exclusive !

La Nissan GT-R, je ne vais pas vous faire un dessin, vous commencez à connaître.

 

Que ce soit la Track Pack, la Nismo, la Black Edition, plus aucune n’a de secret pour nous.

 

En revanche, il y en a une, qui comment dire, est plutôt rare. Et je ne pouvais pas laisser passer l’occasion de vous la présenter. C’est l’Egoist. Qu’a-t-elle de si particulier ? Du sexy, du tape-à-l’œil, de l’excitant et du déraisonnable… à commencer par son prix :177 000 euros.

 

 

En 2011, disons-le clairement, Nissan a pété un plomb avec la GT-R. À force d’entendre dire que la finition n’était pas au niveau des meilleures, qu’elle manquait de classe, que son prix ne lui permettait pas de concurrencer les plus prestigieuses, voilà que surgit l’idée d’en proposer une version très exclusive.

 

Tellement exclusive qu’il ne s’en est vendu qu’au Japon (25 exemplaires), aux Émirats Arabes Unis (2 exemplaires), aucune pour les Amériques ni pour l’Europe ! Selon nos sources, il en circulerait cependant 2 exemplaires… Celle-ci est le châssis #002, qui a servi pour les photos et les reportages au vu de la configuration. Il y aurait donc un #001 ? À la question : à qui appartient-elle ? Notre propriétaire a un petit sourire en coin qui en dit long… Fin de l’histoire !

 

Quoi qu’il en soit, cette GT-R Egoist de couleur Ultimate Opal White, exclusive à cette version, a été immatriculée en 2014 et fait le bonheur absolu de son propriétaire français depuis !

 

C’est donc une auto totalement exclusive que l’on va inspecter de fond en comble…

 

Seulement 29 exemplaires de GT-R Egoist fabriqués !

 

La GT-R Egoist était disponible au catalogue Nissan entre 2011 et 2013. Outre les spécifications du modèle 2011 que vous connaissez (530 chevaux, CX à 0,26, freins et châssis revus, leds, extracteur carbone, etc.), on a donc une ribambelle de petites gourmandises particulièrement savoureuses à se mettre sous la dent.

 

À l’extérieur, les différences ne sont pas flagrantes, mais les yeux les plus avisés auront remarqué des reflets jamais vus sur la peinture, une couleur de jantes spécifiques et un aileron carbone… En fait, le véritable spectacle se situe à l’intérieur.

 

L’idée était de personnaliser l’auto sur mesure pour son riche et exigeant client, en lui proposant des matériaux de très haute qualité, avec une touche d’artisanat nippon… Il y a de quoi faire.

 

En attendant de découvrir tout cela, on peut dire que le test aura été efficace pour Nissan et que la conclusion était malheureusement inéluctable. À partir d’un certain niveau de prix, c’est la marque qui importe. Mais que la tentative aura été excitante…

 

Les taxis autonomes bientôt sur nos routes ?

Vous avez peut-être entendu parler des taxis autonomes, et ces derniers pourraient faire leur apparition en France au cours de l’année 2019. Une révolution pour l’univers des taxis et des automobiles en général.

tesla-autopilot-accident

Qu’est-ce que le taxi autonome ?

Ce nouveau type de taxi va révolutionner le monde des transports. Cependant, cela ne ravit pas forcément les taxis qui ont peur pour leur emploi. Le taxi autonome, comme son nom l’indique, sera un véhicule sous la forme d’un robot électrique qui sera capable de transporter plusieurs passagers en fonction de leur demande, et cela sans aucun chauffeur. C’est le tout premier type de transport de cette sorte qui sera commercialisé dans le monde entier et qui promet une véritable révolution. Certains restent tout de même sceptiques sur la fiabilité de ce produit, mais tout le monde ne demande qu’à voir.

Encore du travail à réaliser

Bien évidemment, tout n’est pas encore au point pour ce futur taxi autonome qui doit être parfait. En effet, ce dernier doit répondre à certaines normes par exemple. Il doit surtout être capable de transporter ses passagers en toute sécurité et sans aucun incident. Il est donc primordial de réaliser de nombreux tests avec de nombreux obstacles à lever avant qu’il ne fasse réellement son apparition. C’est un processus long, mais les autorités sont tout de même favorables. De nombreux investisseurs sont intéressés par ce concept. En effet, le prix d’achat est certes plus conséquent qu’un taxi « classique » pour ce taxi autonome, mais il n’y a plus le salaire d’un chauffeur à ajouter et cela est donc bien plus attractif. Certains envisagent tout de même de laisser un chauffeur à son bord juste pour rassurer les clients au départ. En effet, certaines personnes sont tout de même réticentes à monter dans un véhicule totalement autonome où l’être humain ne contrôle rien du tout. Il est vrai que cela peut être perturbant. N’oublions tout de même pas que ce taxi autonome comportera des dizaines de capteurs qui permettra de sécuriser le véhicule ainsi que tous les passagers.

Pour conclure, ce concept ne manquera pas de séduire aussi bien de nombreux investisseurs que des clients potentiels. Cependant, il reste tout de même ses preuves à faire pour ce taxi autonome.

Quelques astuces pour moins polluer en voiture

Moins polluer en voiture

La pollution est un sujet qui fait souvent débat et il est important de polluer le moins possible pour préserver notre planète. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir quelques astuces pour moins polluer en voiture.

Les limitations de vitesse et les pneus

Il faut savoir qu’en respectant les limitations de vitesse imposées par la loi, vous allez moins consommer de carburant. Dans un premier temps, vous allez réaliser de véritables économies sur vos dépenses, mais vous allez également réduire vos émissions de CO2. Sachez également qu’il est important de faire attention à l’état actuel de vos pneus. En effet, la pression de vos pneus va avoir un effet direct sur votre consommation de carburant, et par conséquent sur votre degré de pollution. Évitez aussi de vouloir changer trop souvent vos pneus, mais il vous suffit de vous assurer uniquement de la pression des pneus. Les pneus sont une véritable source de pollution.

Un véhicule moins polluant

Il est recommandé et pour que cela soit plus simple, d’opter pour un véhicule tout simplement moins polluant. Pour cela, nous vous recommandons de faire l’acquisition d’un véhicule hybride ou une voiture électrique. Certes, votre prix d’achat sera plus élevé, mais il faut savoir que vos assurances automobiles seront bien moins chères. En effet, pour favoriser l’achat de ce type de véhicule, les assureurs récompensent les rouleurs non polluants.

Utiliser moins la climatisation

Afin de diminuer la pollution engendrée par votre voiture, vous pouvez aussi réduire votre consommation de climatisation. En effet, il faut savoir que la climatisation va augmenter votre consommation de 10 % à 20 % en moyenne et dégager ainsi du CO2, donc de la pollution. Il faut savoir que les nouveaux moteurs avaient été conçus de manière à ce qu’ils soient moins polluants et consomment moins, mais l’augmentation de l’utilisation de la climatisation n’a servi à rien du tout. Sachez aussi que tous les appareils que vous allez brancher dans votre voiture vont consommer du carburant. Il est donc important de réduire votre consommation d’énergie en évitant de brancher vos appareils sur l’allume-cigare. Cela concerne également les lecteurs dvd et les GPS.

Ne pas rouler sportivement !

Certaines études menées ont montré qu’une conduite sportive engendre une consommation supplémentaire de 40 % de carburant, et par conséquent une pollution plus importante bien évidemment. Il est donc important d’adopter une conduite plus souple, avec des démarrages en douceur.

Le prix du pétrole explose

Depuis trois semaines, le prix du carburant ne cesse d’augmenter dans toute la France. Ainsi, le record du prix du carburant a été battu, et on se demande donc ce qui va se passer dans les mois à venir.

Prix pétrole augmente

De nouvelles augmentations pour 2018

Selon les sources du gouvernement, le diesel viendra s’aligner au prix de l’essence au cours de l’année 2018. Ainsi, le diesel devrait subir une hausse de 10 %, soit environ 7.6 centimes par litre de carburant. Cette augmentation sera notamment due à la hausse des taxes du carburant qui représentent déjà actuellement 60 % du prix total. Le diesel n’est pas uniquement le seul carburant concerné, mais on peut également évoquer l’essence. En effet, l’essence va subir une hausse de 3.9 centimes.

Le prix du pétrole en hausse

Depuis plus de trois ans, le prix du pétrole ne cesse d’augmenter. Pourquoi cette hausse du baril de pétrole ? La réponse est très simple. En effet, le pétrole est sujet à une très forte demande et les stocks ne sont plus aussi abondants qu’auparavant. Effectivement, le pétrole est utilisé pour de nombreuses raisons, et non uniquement pour les automobiles. Afin de redresser les prix dans les années à venir, l’Opep s’est engagée à restreindre les extractions pour limiter notamment l’offre de pétrole au niveau mondial. Ainsi, on peut affirmer que le prix du pétrole n’est pas près de diminuer notamment si l’offre est inférieure à la demande. Cet accord conclut entre l’Opep et les pays producteurs devrait se prolonger au cours de l’année 2018, ce qui annonce ainsi que le prix du pétrole et du carburant ne cessera d’augmenter. Le pétrole est donc devenu un véritable business et il porte particulièrement bien son surnom « d’or noir ». Remplir une cuve de fioul devient maintenant bien plus complexe qu’il y a quelques années où cela était accessible à la plupart des ménages français.

PSA se développe en Algérie

PSA algérie

À partir de 2018, PSA produira ses véhicules au cœur de l’Algérie. Un accord qui a été signé le 12 novembre dernier permettant d’embaucher 1 000 personnes, et avec un objectif de production de 75 000 automobiles à l’année.

Un investissement conséquent

Il faut savoir que toutes les entreprises étrangères n’ont pas la possibilité d’investir et donc de s’installer en Algérie si la majorité des actions n’est pas détenue par des entreprises algériennes. Ainsi, PSA détient 49 % de l’investissement total de 100 millions d’euros dans cette nouvelle usine, et trois entreprises algériennes se partagent donc les 51 % restants. Un investissement conséquent pour des objectifs colossaux. Le but de PSA, en s’installant en Algérie, est notamment de développer une industrie locale et d’inciter les entreprises françaises à sous-traiter en Algérie. De plus, il faut savoir que cet investissement inclut notamment un centre de formation qui a pour but d’apporter des compétences en industrie automobile au cœur de l’Algérie. Cet investissement à hauteur de 100 millions d’euros est fait dans le but de vendre 700 000 véhicules par an jusqu’en 2021.

De nombreux emplois à la clé

Grâce à la création de cette nouvelle usine de PSA en Algérie, de nombreux emplois seront également créés, permettant ainsi de relancer l’économie du pays, et de diminuer le taux de chômage. Un investissement très bénéfique pour l’Algérie avec la création notamment de 1 000 postes. Il faut savoir également que l’industrie automobile en Algérie se porte très mal, et cela permettra alors de lui redonner une nouvelle santé. Les importations sont trop présentes, et cela n’est pas bénéfique pour l’économie du pays. Les véhicules arrivent souvent en pièces détachées et ne sont uniquement qu’assemblés. Cela engendre donc des pertes conséquentes pour l’industrie automobile en Algérie.
Ainsi, l’installation de PSA en Algérie et ce partenariat avec des entreprises locales permettra peut-être de donner une seconde chance à l’industrie automobile. En effet, cela permettra à l’Algérie de pouvoir concevoir des véhicules sur son territoire en intégralité, sans pour autant devoir importer des pièces détachées ou des véhicules complets. Des objectifs qui sont certes importants, mais qui sont tout à fait réalisables sur le long terme, notamment avec la formation qui sera apportée en industrie automobile aux futurs collaborateurs de PSA en Algérie.